Le bal des folles : mon coup de cœur de la rentrée littéraire

Quels sont les éléments, les comportements, les signes qui indiquent qu’une personne est folle et doit être internée ? A partir de quand les normes sociales, culturelles, religieuses, déterminent qui  est aliéné ? Ce roman situé à la fin du XIXème siècle plonge le lecteur dans le contexte et la vie quotidienne de l’hôpital de la Salpêtrière dirigé par le Dr Charcot. A cette époque le rôle et la place des hommes et des femmes étaient très figés, une hiérarchie socioculturelle s’imposait quand bien même la Commune de Paris était proche et Victor Hugo éclairait les lecteurs en décrivant la vie de personnes de différentes naissances.

L’autrice nous rappelle que l’histoire a été écrite par des hommes et qu’il serait temps de questionner cette démarche. Sans se perdre dans des détails, elle arrive à nous plonger dans l’atmosphère de l’époque tant dans ses descriptions de l’environnement (rapport aux températures, à la lumière, aux habits…) que dans la transcription des positionnements liés aux normes sociales.

Ce premier roman est une entrée prometteuse dans le monde de la littérature.

Laisser un commentaire