Peau de l’ours

Des ours en peluche, c’est mignon, doux. Mais ils racontent une toute autre histoires lorsqu’ils sont retrouvés abandonnés aux confins d’une prison. Les condamnés les produisaient jusqu’à ce que les commandes chutent au gré de l’économie de production internationale.

En intervenant au centre pénitentiaire de Toul, les artistes, les productions de l’enclume ont découvert cet espace laissé en l’état, image d’un monde clos touché par les tribulations de l’extérieur. La peau de l’ours nous amène à nous plonger dans l’univers carcéral via des oursons blancs.

Cette exposition débute aujourd’hui, lundi 7 octobre 2019, au Conseil Départemental de Meurthe et Moselle (48 esplanade J. Baudot, 54000 Nancy) dans la continuité aura lieu une représentation de la pièce « Dans la peau de l’ours » au centre André Malraux (à Vandœuvre en Meurthe et Moselle) les 5 et 6 décembre 2019.

Laisser un commentaire