AMAP

Dans mes résolutions de l’année, j’ai pris celle de jeter moins d’aliments. Mais cela suppose d’aller plus souvent en courses pour acheter strictement le nécessaire. Et les courses moins c’est long, mieux c’est. D’un autre coté, je ne suis pas très heureuse du choix qui nous est offert, notamment en légumes. J’ai beau changer de magasin, chercher, je ne trouve pas assez de goût à ce qui nous est proposé. Grand frais offre un large choix mais il est tellement important que tout n’est pas de saison et il faut sélectionner, regarder à l’apparence… La dernière fois, j’ai choisi des carottes – en y mettant le prix convenant à quelque chose qui aurait dû être correcte – elle n’avaient aucun goût. La coopérative de vente de producteurs locaux près de chez nous a de très bons produits, mais les légumes y sont là au contraire présents de manière trop aléatoire et son à un prix un peu élevé pour mon budget.
J’en suis venu à l’envie de retourner dans une AMAP (associations pour le maintien d’une agriculture paysanne). Non seulement, vous avez l’assurance que tout vient d’un producteur près de chez vous, étant donné que c’est lui qui livre et organise la distribution avec les membres de l’association, mais en plus, l’aspect filière courte vous assure un pris bas et lui assure un revenu correcte. Comme vous payer un engagement annuel, il a un revenu assuré.  Suivant les relations association-producteur, vous pouvez aussi être amené à aller sur le site de production.
Les AMAP se créent sur l’ensemble du territoire, en fonction des bonnes volontés (et de la rencontre avec un maraîcher souhaitant et pouvant travailler dans ce cadre). J’ai eu de la chance, des collègues en ont créé une avant mon arriver à mon lieu de travail, du coup, je n’ai même pas de temps de transport, mon employeur mettant à disposition des locaux pour la distribution, tout se fait à la sortie du travail !
Si vous voulez savoir s’il existe une AMAP près de chez vous ou si vous souhaitez en créer une, vous pouvez avoir des renseignements sur le site du réseau des AMAP.
 

Laisser un commentaire